• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


oncle archibald 24 juillet 2018 15:42

La SNCF a perdu le transport du fret parce qu’elle n’a pas le sens des obligations qui résultent de son contrat avec son client. Quand un entrepreneur charge sur wagons sa production à Paris pour qu’elle soit déchargée le lendemain en gare de Perpignan mais que ce fret passe dix jours sur un wagon immobilisé par une gréve sur une voie de garage quelque part en France , qu’il subit de la part de son client les pénalités pour retard prévues à son contrat, il jure qu’on ne l’y reprendra plus et s’organise pour que sa marchandise à l’avenir arrive à l’heure en la confiant à des camionneurs.

Même problème pour les pétroliers et les méthaniers bloqués deux mois entiers à l’ancre devant le port de Fos par la gréve des dockers. Leurs armateurs ont juré qu’on ne les y reprendraient plus et vont décharger à Amsterdam, à Rotterdam, à Gênes, à Barcelone, n’importe ou pourvu que la CGT ne décide pas à leur place de la date du déchargement.

Quand on crache en l’air il ne faut pas s’étonner de reprendre sa déjection sur le bout du nez. Je me marre quand je lis "l’élite de ce pays n’a jamais compris qu’une société organisée devait tout faire pour avancer la main dans la main, dans le dialogue, la concertation et les compromis« .

Pouvez vous me rappeler quelle était la »négociation« proposée par les syndicats ? »Retirez votre loi et qu’on n’en parle plus«  ! Ce qui les a surpris c’est que ce gouvernement ne cède pas au bout de trois mois de gréve et que les »usagers" s’organisent pour circuler quand même ! Ils n’ont pas été habitués à cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès