• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 8 août 2018 14:50
toujours suivant Wikipedia, même Page :

Avec le recul
« La responsabilité du DES dans la genèse de ces différentes pathologies sera longtemps discutée, et elle le reste(47,48) ; étant donnés les importants biais statistiques qui entachent la plupart des études consacrées à ce sujet ; mais certaines pathologies, comme les malformations génitales(49) et l’infertilité, resteront indéniablement rattachées à ce produit. »

Conséquences de l’exposition au DES in utero chez la fille
L’ensemble des anomalies génitales apparues chez les filles de mères ayant consommé du DES lors de leur grossesse a été décrit, dans le monde médical, sous le nom de « DES syndrome ».

Physiopathologie

L’exposition au DES peut entraîner, chez le fœtus de sexe féminin, deux types d’anomalies génitales : des anomalies de l’épithélium cervical et vaginal (bénignes ou malignes), et des malformations utérines et tubaires. La physiopathologie de ces anomalies a essentiellement été étudiée sous son aspect clinique et épidémiologique, peu de travaux ayant été consacrés à l’expérimentation animale.
[...]
En conclusion, on peut très schématiquement retenir trois types d’action du DES sur les tissus cibles :
1. action carcinogène et mutagène sur le génome ;
2. modifications enzymatiques probablement responsables d’anomalies fonctionnelles ;
3. modifications de structure des épithéliums, et des canaux de Müller et de Wolff.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès