• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 3 août 2018 13:20

« L’été meurtrier » et la « Maison assassinée » (je me suis trouvée par hasard sur le tournage en 1986. Les deux histoires me semble-t-il se téléscopent. BRUEL,, « bru »le-t’elle ? Imaginons un troisième volet,...Pin Pon : 1976. Éliane, dite « Elle », séduisante jeune femme de vingt ans, d’une sensualité troublante et provocante, emménage dans un village provençal avec son père adoptif, Gabriel, paralytique qui refuse de s’occuper d’elle et sa mère, surnommée « Eva Braun » à cause de son origine allemande. Dans le village, Florimond (de son vrai prénom Fiorimondo), surnommé « Pin Pon », qui travaille au garage d’« Henri IV » et comme pompier volontaire et vit avec sa mère, sa tante sourde et ses deux frères Mickey et Boubou dans la grande maison familiale, s’intéresse à la jeune femme aguicheuse. « Elle » manifeste également son intérêt à « Pin Pon » et une romance naît.

Il s’avère qu’Éliane est le fruit du viol de sa mère par trois inconnus. Parmi ces violeurs il y aurait le père de « Pin Pon », mort depuis, ainsi que Leballech et Touret qui mènent une vie respectable. Elle met savamment au point un plan pour se venger et, faisant croire qu’elle est enceinte, se fait épouser par Florimond. Mais elle découvre qu’elle s’est trompée lorsque son père adoptif, dont elle est à l’origine du handicap, lui révèle qu’il a abattu plusieurs années auparavant les vrais violeurs. Éliane, déjà tourmentée psychologiquement et névrosée, sombre dans la folie. Florimond, désespéré de l’état mental de sa femme, croit, à la suite de la machination d’Éliane, qu’elle est la victime de deux pervers, Leballech et Touret, qui la prostituent. Il abat les deux hommes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès