• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pierre Pierre 21 août 2018 07:03

@HELIOS et cassini
Le marché de l’or papier pèse environ 100 fois plus que l’or physique. Les détenteurs de titres ne peuvent pas les échanger contre des lingots vu que seuls environ 1 % des détenteurs seraient servis et les 99 % autres auraient du papier pour tapisser leurs murs.

Ce marché de l’or papier permet de faire baisser le cours de l’or physique avec le paradoxe qu’il s’agit de deux produits différents. L’un est un pur produit d’investissement spéculatif et l’autre un placement physique mais ils sont cotés au même niveau par les bourses de New York, Tokyo, Hong Kong etc.
Je suis quasiment sûr que la Russie n’achète pas de l’or papier. Les banques occidentales émettrices de titre (HSBC principalement) ne peuvent pas se séparer de leurs réserves qui ne couvrent d’ailleurs que si petitement leurs titres donc ce n’est pas là que la Russie s’approvisionne. 
Il y a l’or des personnes privées (bijoux, pièces etc) mais c’est marginal et surtout il reste les raffineries (nouvelle production). 
La Russie achète plus d’or qu’elle n’en produit. Elle achète donc forcément de l’or à l’étranger (avec ses dollars excédentaires) mais à qui ? C’est sans doute un secret bien gardé (pour le moment) smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès