• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pierre Pierre 22 août 2018 02:12

@bonnes idées

« ...l’or ne se mange pas… » La tante Yvonne n’a pas connu la dernière guerre mondiale sinon elle saurait que ceux qui avaient de l’or ont pu s’acheter à manger et se payer bien d’autres choses.
Plus sérieusement et sur un plan économique. La balance russe des payements est excédentaire notamment dans le domaine des céréales où la Russie est le premier exportateur mondial.
Ne nous inquiétons donc pas pour elle, elle a de quoi manger. Elle pourrait stocker ses céréales pour les jours maigres et elle le fait partiellement mais c’est très volumineux et c’est surtout périssable. Elle vend alors une partie de ses surplus sur le marché international des céréales contre des dollars, la devise dans laquelle ces céréales sont cotés. Elle pourrait tout de suite utiliser ces dollars pour acheter autre chose, ce qu’elle fait d’ailleurs, mais il lui reste encore un surplus de dollars. Elle pourrait les garder pour les utiliser plus tard mais il y a un risque comme pour les céréales. Le cours du dollar peut fluctuer ou s’effondrer il ne resterait rien de matériel à la place des céréales vendues. De plus, les Etats-Unis peuvent à tout moment restreindre ou interdire l’utilisation des dollars par des pays qu’ils jugent ennemis. La Russie opte donc pour une dédollarisation et convertit une partie de ses dollars en or qui, lui, est inaltérable, bien matériel et qui peut être stocké dans le pays. 
Vous voyez, quand c’est simplement expliqué, tout est clair.
PS. Vous pourriez dire à la tante Yvonne que le papier des dollars ou celui des extraits de compte n’est non plus pas comestible, même avec de la moutarde.  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès