• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Raoul-Henri Raoul-Henri 27 août 2018 01:17

@ZenZoe

Salut ! Je m’immisce. Il y a quelques années je me suis interrogé sur les notions de « public » attenant au spectacle et « public » en relation avec l’administration. Cette utilisation d’un seul terme pour plusieurs significations conduit à la confusion du corps politique (principe actif) et du corps distractif (principe passif). Ainsi j’écris « service publique » consciemment et fait la ’faute’ d’accord délibérément (en la soulignant) pour éviter l’abstraction d’un « grand public » qui, lui, ne sert qu’à applaudir ou se taire.

Remarque : par ce moyen inductif (qui ne fonctionne qu’au masculin) la langue politique du public se résume à : clap-clap (glop-glop) ; et n’a d’autre institution que le référendum pour exprimer le pas-glop. Même blanc, le « vote-sanction » est toujours un vote d’adhésion pour autrui ou pour le principe du vote nominatif.
Aux pays du positivisme le « Non » est interdit.

Peut-être l’auteur de l’article est-il aussi conscient (ou pas) du subterfuge verbal de cette utilisation du terme « public » ; lui qui essaie de réinventer ce pas-glop volé ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès