• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


McGurk McGurk 10 octobre 2018 00:53
Ce texte est vraiment absurde.


Macron a clairement tort sur toute la ligne. Il souhaite une France dans lequel l’Etat est totalement désengagé de ses devoirs envers les citoyens, c’est-à-dire la fin de l’Etat social avec une économie de marché. Il veut ramener la définition au « marché », tout simplement.

Un pays dans lequel les industriels font la loi et les politiques disent amen à tous leurs caprices. Où il n’y aura aucune protection de la population et où tout se payera, se marchandera. Où les travailleurs n’auront qu’à « fermer leur gueule » (ce qu’il a clairement dit à des retraités dans l’est), travailler jusqu’à la mort et payer toujours plus de taxes pour engraisser à la fois les patrons et les politiques.

Il n’y a pas de « relativité », la France n’est pas du tout sur le modèle anglo-saxon dans lequel seul l’argent compte. C’est d’ailleurs à quoi il veut aboutir, à coup de « réformes » à droite à gauche.

En Amérique, les travailleurs sont surexploités et payés au lance-pierre. Si c’est à ça qu’on veut aboutir, on est prêts à encore une fois foncer dans le mur. Ce modèle anti-social ne peut pas durer indéfiniment où qu’on se trouve, ça finira mal de toute façon. On ne peut pas essorer éternellement les gens pour qu’ils soient « plus productifs » ou élever toujours plus les impôts.

De toute manière, Macron n’est pas un président et EM pas un parti. I sont les étendards des entreprises et de tous ceux qu’elles entretiennent, les privilégiés qui vivent aux frais de la princesse (députés, sénateurs, présidents de région, hauts fonctionnaires, etc.).

Ce n’est pas non plus simplement « une question de point de vue ». La démocratie se meurt car elle est toujours plus asphyxiée par les élites, qui détournent ses rouages à leur avantage - sinon, on aurait, par exemple, des représentants du peuple payant leurs impôts au lieu de dire que ce n’est « pas une activité salariée, donc non imposable ».

Cette question de « point de vue » pourrait se poser dans une société où la démocratie est respectée et continument développée. L’Etat devrait être garant de l’équilibre social et un arbitre impartial en cas de conflit. Les entreprises devraient également participer à cet équilibre au lieu de vouloir à tout prix à échapper et monter toutes les crises possibles pour faire couler notre pays.

Or, cette vision est idéaliste et non réaliste. Le jugement des gens sur Macron n’est donc pas erroné et il n’y a pas d’autre interprétation possible.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès