• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Michel FARINET Michel FARINET 1er avril 2007 08:53

Émeutes, violences, à la Gare du Nord à Paris.

Après un recul de quelques jours, il serait peut-être bien d’y réfléchir sereinement. L’événement jugé grave ou pas selon les sources est à intégrer dans la position d’ensemble de la classe politique par rapport aux citoyens. Comme d’habitude il n’y a pas de consensus. Les candidats ne proposent pas de solution pour résoudre le problème. Chaque candidat à l’élection présidentielle cherche à tirer un bénéfice électoral de la situation. On peut toujours chercher l’aspect concret ou constructif au profit des citoyens, il n’y a rien !

On dépense beaucoup d’argent pour sonder les électeurs. Ceci permet aux candidats de faire les promesses que les citoyens veulent entendre. Les candidats se disent qu’ils auront cinq années pour faire oublier leurs promesses. Les électeurs voudraient être, enfin écoutés et considérés. En fait les politiciens détenteurs de tous les pouvoirs, ne considèrent leurs électeurs que comme des figurants qui ne sont là que pour applaudir sur commande. Quel mépris pour les citoyens qui voudraient participer aux programmes et aux décisions qui conditionnent leur avenir.

Cet exemple supplémentaire montre bien que si les citoyens n’arrivent pas à passer du statut de mendiant envers les « Dieux de la Politique » au statut de citoyens décideurs par l’application du RIP, nous allons encore perdre cinq années. Quel gâchis !

Mais, gardons l’espoir, le pire n’est jamais sûr !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès