• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Elliot Elliot 30 octobre 2018 13:14

Vous aurez beau venir avec des arguments qui méritent d’être pris en considération, à partir du moment où, par la manipulation ( quand ce ne sont pas des affirmations qui ont été démontées de façon magistrale par Sofia Chikirou chez madame Elkrief ) on veut prouver que malversations il y a eu, il est très difficile pour l’accusée de démontrer sa bonne foi.
En l’occurrence, en l’attaquant, c’est Mélenchon qu’on vise.

Les morsures de la calomnie laissent toujours des cicatrices, comme le dit le proverbe.

Peut-être que les Agences de Communication et ceux qui les dirigent gagnent trop bien leur vie, cela peut se discuter mais si l’on veut garder ses communicants et toute l’inventivité qui fait qu’une campagne de promotion soit fructueuse, il faut bien se résoudre à payer les talents. Qui, sinon, iront à un mieux offrant.

Il est évidemment faux de prétendre – sans preuves et sans aucun élément tangible de comparaison car cette dernière tournerait à la confusion de ceux qui s’y risqueraient tant le coût de la campagne de Mélenchon a été modique si on le compare à celui de ses autres concurrents – qu’il a eu surfacturation ( seule la Justice est habilitée à le faire ) mais il est toujours possible et très rentable politiquement d’éveiller le soupçon.


Le monde entier à une fâcheuse tendance à fonctionner aujourd’hui sur le système faisandé des fausses nouvelles ou vérités alternatives comme le dit si cyniquement Trump.

Il n’y avait aucune raison que la France échappât à ce torrent de boue qui bientôt constituera l’ossature de certains programmes politiques.

Déjà on dénie à Jean-Luc Mélenchon le fait d’avoir un programme, l’inexistence présumée dispense en effet les censeurs d’avoir à en discuter les modalités et les lignes de force.

Le bâtisseur – dont on peut découvrir les idéaux pour peu qu’on se donne la peine de les chercher - devient un démolisseur exclusivement occupé à son entreprise de sape.
Ainsi s’écrit l’histoire relayée par les oreilles complaisantes.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès