• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Arogavox Arogavox 4 décembre 2018 19:32

@Attilax, @xana
Voilà qui m’ôte bien des mots de la bouche : merci !

Un petit point de surenchère à partir de ce passage :

 « on sait où réside l’intérêt général, ce qui n’est pas le cas de l’élite qui nous gouverne.

Donc soit on continue comme c’était, et on continuera de se faire mettre, soit on appuie sur « reset » et on tente la solution démocratie directe.

Peut-être que ça ne marchera pas, ça n’a jamais été tenté, on n’en sait rien. Mais imaginez une minute qu’on arrive à mettre en place un truc pareil : le monde entier en restera bouche bée et à mon avis, on aura tôt fait de faire des petits, comme avec les GJ ! »


>>> NB préliminaire :
L’ « intérêt général » et la « volonté générale » sont deux abstraction qui ne coïncident pas nécessairement (et/ou pas toujours). 
 Pragmatiquement, dans la vie réelle, aucun individu ou aucun groupe ne saurait ni par intuition, ni par Vérité Révélée, ni par mesure raisonnée (toute mesure déformant l’objet mesuré ...) ne saurait dessiner une mesure exacte de l’une ou l’autre de ces abstractions dont l’état abstrait (si jamais il peut avoir des aspects mesurables) ne pourra jamais qu’être estimé, avec une plus ou moins grande marge d’erreur selon les techniques de démocratie mises en oeuvre.
  

 Les techniques actuelles d’évaluation de cette volonté générale (essentiellement par les veautes que l’on sait) ne se ramènent maintenant de façon flagrante qu’à des stratagèmes de légitimation.
 La preuve de la perversité de ses stratagèmes est donné par le lapsus du terme employé de « démocratie représentative » par des prétentieux ne jurant que par l’idéologie d’un mérite particulier qui serait attaché à ceux qui obtiennent un pouvoir légitimationné (Ce qui relève, pour faire court de la ’logique’ d’une « infaillibilité pontificale »). Mais c’est en fait la logique fausse du système aristocratique (au sens étymologique de « pouvpir des meilleurs ») qui prévaut dans ce stratagème, et une élite, les « meilleures » ne sauraient à se point l’ignorer : c’est donc bien par perversité qu’ils baptise « démocratie » le système aristocratique qu’ils visent. Car c’est bien parce qu’ils connaissent pertinemment le consensus populaire (participant de la Volonté générale) acquis pour le vrai idéal démocratique, qu’ils en abusent en détournant le vrai sens du mot démocratie ...

 ... à suivre ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès