• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


À rebours 7 janvier 16:11

L’article que vous présentez est empli de ces outrances poétiques du nationalisme naissant, par quoi sont passées la France et l’Allemagne au 19ème siècle. C’est ainsi que se bâtissent les nations. Et nous pouvons regarder avec tendresse la Russie reprendre le cours de son histoire longtemps paralysé et renouer avec, par exemple, certaines diatribes anti-françaises de Dostoievski. La nation adolescente doit s’affirmer. Et aussi les Russes de l’époque de Dostoievski étaient avec les Français comme les Français d’aujourd’hui avec les Américains. Toutes les élites n’y voyaient que par la France. C’est juste magique comme disent les créatures françaises du dehors et U.S du dedans.

Soyons sérieux : ce n’est pas l’Occident qui déteste la Russie mais la mafia bancaire qui contrôlait les U.S.A. il y a peu encore, et qui garde en grande partie les moyens de contrôler l’opinion. Cette mafia a travaillé dans la durée à dissoudre la classe politique et les moeurs de son pays pour y opérer un asservissement total des masses. La même chose nous arrive en France de manière accélérée depuis 2007.

La France, qui représentait un contre-modèle parfait par rapport aux U.S.A de Reagan était également particulièrement vomie par la presse atlantiste. Globalement, tout pays qui a une classe politique qui ne soit pas que purement décorative et qui travaille plus ou moins dans l’intérêt général sera vomi .

Parce que l’on ne peut se permettre de laisser subsister un contre-modèle qui, s’il s’avère plus efficace, provoque mécaniquement la disparition du modèle, même sans intention belliqueuse. Les mondialistes sont conscients que leur modèle ne peut durer en face d’un modèle servant l’intérêt général, d’où les torrents de haine. Ils seront de plus en plus haineux à mesure qu’ils perdent pied et prendront des mesures inspirées par la pure démence/panique du genre pacte de Marrakech.

Trump vient changer la donne en ce qu’il est le premier président américain depuis Nixon à représenter une forme d’intérêt général. Il est vomi autant que la glorieuse Russie.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès