• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


François Pignon François Pignon 10 janvier 16:37

« chaque individu de la cité »

Pour mémoire, femmes, esclaves et étrangers (c-à-d non inclus dans la caste des « citoyens » patentés par filiation et par cooptation) n’étaient pas considérés comme « individus de la cité », ce qui fait du concept de « démocratie » dans l’Athènes de l’antiquité (Sparte étant une tyrannie militaire) une toute autre réalité que celle donnée par les médias dominants actuels à la formule « démocratie représentative ».

De la même façon, pour les auteurs de l’antiquité un tyran n’était pas forcément un dictateur, mais un dirigeant investi de l’autorité pour guider son peuple, dépendamment des méthode employées. Un tyran pouvait être « bon ».

Il faut se méfier des filiations : elles sont souvent trompeuses, comme les faux amis entre des langues proches l’une de l’autre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès