• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Alren Alren 23 janvier 12:39

@Paul Leleu

Il n’y aura pas « d’axe » Paris Berlin Moscou Pékin au moins durant les vingt prochaines années.
D’abord il faudrait une dissolution de l’UE. Même si elle et inévitable à terme, l’attitude des électeurs français sera déterminante : s’ils continuent de ne pas vouloir faire l’essai de la politique de la France Insoumise, ils auront des européistes au pouvoir. Or la politique de l’UE est soumise aux intérêts US.

En choisissant un rapprochement avec Moscou, Berlin devra affronter l’ire des Polonais, antirusses hystériques et une certaine hostilité d’autres pays de l’Est, comme les pays baltes.
L’Allemagne vit en parasite de l’UE et particulièrement de la France. Si elle signe des traités équitables avec les Russes, elle n’a pas envie d’établir avec la France des traités d’égal à égal.

L’Allemagne ne peut pas abandonner les USA qui achètent ses voitures d’une part et dont la situation financière est liée : la Deutche bank détient plus de créances qui ne seront pas honorées qu’elle n’a de fonds propres. Toute secousse sur la finance internationale dominée par les USA et la City provoquerait une crise dont elle ne se remettrait pas de longtemps. Or naturellement une alliance Berlin-Moscou fait voir rouge aux Étatsuniens !

L’économie allemande bénéficie d’une apparence de prospérité très fragile : les voitures, la chimie et les machines-outils qui sont son fond de commerce sont maintenant à la portée de nombres de pays émergents qui peuvent avoir des coûts de production moins élevés. Cela va apparaître de plus en plus.
Heureusement pour l’Allemagne qu’elle a pu bénéficier de la haute technologie française en matière d’aéronautique et d’astronautique. Airbus est une bonne rente. Ainsi affaiblie, une alliance avec les Russes, pourrait la mettre en position de subordination. Ce qui serait inacceptable pour les orgueilleux Allemands.

D’autre part la Chine va connaître des soubresauts. Elle est confrontée à des bulles boursières et immobilières, à des problèmes de surproduction et de grave pollution. L’inévitable desserrement de la dictature du parti unique conjugué à de fortes inégalités peuvent conduire à des mouvements sociaux déstabilisants. Elle ne négocierait pas non plus en position de force.

L’auteur nous dit que le F35 va assécher les finances d’armement des pays qui l’auront acheté. C’est une bonne nouvelle car ainsi Israël aura moins de moyens pour mener sa politique d’apartheid et de haine au Moyen-Orient.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès