• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Spartacus Lequidam Spartacus 24 janvier 2019 12:41


La qualité d’une donnée doit être évaluée en fonction de la manière dont cette donnée a été produite et non de la satisfaction idéologique qu’elle procure.

C’est certain l’auteur n’est pas un abonné de la base de donnée « humanprogress » et ne met pas en doute les stats biaisées de niaiseries des organisations financées de l’ONU et les prend pour parole d’évangile. 

Hélas il faut expliquer à l’auteur les stats ILO, ATTAC, OXFAM

et moult statistiques des ONG financées par l’ONU sont des niaiseries statistiques faites pour un public auto-centré sur l’envie de dire que c’est terrible. Qu’elles ne sont pas parole de l’évangile ni la réalité.

Au conseil des droits de l’homme aussi financé par l’ONU. Ils ont même sorti une étude sur le bonheur des femmes qui vivent en Arabie Saoudite. C’est dire si les stats qui sortent d’organismes financés par l’ONU sont sérieuses.

Il y a de moins en moins de pauvres, le monde vivant avec moins de 1,90 dollar par jour, est passé de 36% du monde en 1990 à 8,6% en 2018. désolé de vous l’apprendre.

Il y a moins de guerres, une baisse mondiale de la criminalité, une augmentation mondiale de la longévité, de l’alphabétisation, la prospérité progresse partout.

Le nombre de personnes vivant au-dessous du seuil de pauvreté extrême

diminue partout. Les femmes et enfants sont de moins en moins exploités.

Le libéralisme a mis fin a la famine là ou il a remplacé les idéologies interventionnistes sur la vie des gens comme socialisme et le communisme ou l’islamisme. Le libéralisme fait augmenter partout la liberté individuelle.


Mais faut bien que les intellos de gauche noircissent le factuel. S’ils devaient admettre que le monde va mieux leur utilité serait réduite a néant. 

Alors le colportage sans nuances est notre psychologie des foule quotidienne.


Le monde va mieux, mais les intellos de gauche, ce monde d’idéologues qui veulent changer le monde refusent de le faire savoir.


Un groupe de chercheurs néerlandais a posé une question simple à 26 492 personnes dans 24 pays : au cours des 20 dernières années, la proportion de la population mondiale vivant dans une pauvreté extrême

1) Augmenté de 50% ?

2) augmenté de 25% ?

3) est resté le même ?

4) diminué de 25% ?

5) diminué de 50% ?

 

Seulement 1% ont bien répondu à la question, à savoir que le pourcentage avait diminué de 50%. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès