• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


michalac michalac 1er février 14:28

Eu égard à son ambition, l’article paraît manquer cruellement d’une condition préalable : Une définition de la démocratie...

La démocratie, on sait bien ce que c’est !

Et bien non ! On en a qu’une vague idée, très variable d’une personne à l’autre.

Aussi remarque-t-on qu’une décision est généralement jugée démocratique par les uns lorsqu’elle répond à leurs souhaits et antidémocratique par les autres lorsqu’elle est contraire à leurs aspirations. Le cas du référendum sur la poursuite du projet d’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes en est la preuve flagrante.

Ainsi, le référendum, qu’il soit d’initiative citoyenne ou non, marque suprême de ce que l’on est convenu d’appeler desormais la « démocratie participative », semble ne pas suffire à satisfaire les « participants »...

L’auteur ne cache cependant pas tenir la « démocratie participative » comme l’expression la plus aboutie d’une organisation démocratique.

Ce qui conduit à croire que la démocratie est un schéma décisionnel où la raison du plus grand nombre, donc du plus fort, est reine... Quelle place reste-t-il alors au bon sens ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès