• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 1er février 13:13

@Gérard

Les frottis pratiqués depuis plus de 50 ans n’ont rien à prouver en terme d’efficacité pour diminuer l’incidence des cancers cervicaux, et, si le vaccin est paraît-il si efficace (quoique le 75 % d’efficacité est à prendre en compte dans la balance bénéfices-risques), nul besoin d’obligation, les seules recommandations suffisent, devraient suffire, puis avec le temps convaincre peut-être par la suite (?)

Une vaccination obligatoire n’est rien d’autre que de la vente forcée et de la dictature sanitaire. Ce qui n’est pas à l’honneur de la médecine. Encore plus dans ce cas, puisque aucun vaccin ne viendrait à bout des papillomavirus qui pullulent sur peau et muqueuses depuis la nuit des temps peut-être.

Ici encore, un petit rappel sur l’hygiène serait de loin la meilleure la meilleure prévention, et expliquerait cette forte disparité d’incidence de cancers cervicaux dans le monde ! Ne vous éloignez pas des choses simples et évidentes, au lieu de de manipuler les esprits en colportant une espèce de fatalisme papillomateux smiley.

Ce vaccin anti-HPV étant encore très expérimental, le minimum syndical d’éthique qui s’impose est de laisser à chacun le libre choix d’en apprécier les bénéfices, et les risques, non négligeables particulièrement dans ces types de vaccins, pour se déterminer à être cobaye ou non.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès