• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gérard 1er février 14:40

@njama

en baisse, car le taux d’incidence du cancer du col de l’utérus était de 6,4 pour 100 000 femmes (chiffres 2010), avec un taux (EIG effets indésirables graves) de 8,1 cas pour 100 000 vaccinations (chiffres 2011) (Afssaps). LePoint.fr 24.10.2011

Des études plus récentes (les chiffres que vous présentez datent de 2010) permettent d’affirmer que la vaccination n’engendre pas d’accroissement de l’incidence d’effets secondaires sérieux.

bénéfices-risques ? l’avantage n’est pas certain, ce qui devrait freiner les ardeurs vaccinales,

Si, il l’est. La balance bénéfices/risques penche clairement du côté des bénéfices.

car cela revient un peu à choisir entre la peste et le choléra, entre choisir d’hypothétiquement mourir d’un cancer du col et un risque potentiel de mourir ou un état d’invalidité permanente (maladies auto-immunes invalidantes induites par la vaccination)...

FAUX

Autre option, on peut espérer que les traitements anti-cancéreux s’améliorent


Ah beh oui, et pendant ce temps-là on laisse mourir des femmes (et des hommes) ou on les laisse vivre dans de difficiles conditions ...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès