• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Gérard 4 février 14:45

@njama

Oui, mais le présumé mécanisme de la protection due aux anticorps ne semble pas très sensé dès lors que la toxine agit dans le système nerveux central, pas dans le sang. Les anticorps (qui se trouvent dans le sang) ne peuvent donc atteindre le système nerveux central. Comment donc pourraient-ils neutraliser les toxines ???

Allez, un petit cours de biologie :

Chez une personne vaccinée, il y a une présence importante d’anticorps (antitoxines) disséminés un peu partout grâce à la circulation générale. Il y a donc des anticorps dans le sang, dans la lymphe, et dans le liquide intersticiel. La circulation générale renouvelle ce liquide : il est amené par le sang et drainé sous forme de lymphe. En fait, on peut imaginer les tissus comme des éponges imbibées d’anticorps antitétaniques.
Dans une plaie favorable au tétanos, le liquide intersticiel présent avant blessure n’est plus aussi bien renouvelé, mais les anticorps qui étaient déjà présent peuvent intercepter les toxines en train de diffuser hors de la plaie. De plus les anticorps présents en dehors de la plaie vont avoir tendance à diffuser vers la plaie au fur et à mesure de leur utilisation (pour suivre le sens opposé au gradient de concentration). En fait, les toxines et les antitoxines vont à la rencontre les unes des autres, comme deux armées sur un champ de bataille. Si la rencontre ne se fait pas au niveau de la plaie, elle aura tout simplement lieu en dehors, un peu plus loin. Au plus une toxine parcourt du chemin, au plus elle augmente ses chances de rencontrer une antitoxine.

Le vaccin anti-tétanique n’a jamais fait l’objet d’essais randomisés, ni avant ni après sa mise sur le marché US en 1947,

En êtes-vous sûr .... ???

A double blind, randomized, controlled trial in rural Colombia showed that tetanus toxoid administered to women of childbearing age reduced neonatal tetanus cases by 100% compared to controls. [19] [20] [21] Similar studies report 70% to 100% vaccine effectiveness in preventing neonatal tetanus. [22] [23] [24]
In 1942, German scientists Wolters and Dehmel immunized themselves with tetanus toxoid and achieved protective antibody levels up to 0.01 IU/ml. They then injected themselves with “two or three fatal doses” of tetanus toxin, without problems. [25]
Tetanus mortality in US troops was drastically reduced in World War II compared to World War I due to routine tetanus immunization of soldiers before World War II. In World War I, 70 out of 520,000 wounded US soldiers contracted tetanus (13.4 per 100,00). In World War II, the figure reduced to only 12 cases of tetanus among 2.73 million wounded US soldiers (0.44 per 100,000). Only 4 of the 12 cases had been vaccinated. [26] A similar experience was reported in the British army. [27] By contrast, the German army had not been immunized against tetanus and spies reported 80 cases of tetanus among German troops during the Normandy invasion alone. [28] That figure may be highly conservative as there were 53 cases of tetanus among American-held German prisoners of war in the United Kingdom during the period 7 September to 2 October 1944. [29]

cette réduction de la fréquence pouvant très bien être attribuée à un meilleur traitement des blessures, et une meilleure alimentation des troupes hospitalisées

Preuves ? Sources ? Votre petit doigt ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès