• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 4 février 17:44

@Gérard et foufouille

suite... deux poids deux mesures !
« La question qu’on doit toutefois se poser, c’est pourquoi la rigueur qu’exige la validation scientifique des données a-t-elle été appliquée à un traitement sûr, économique et peu rentable comme l’administration de vitamine C par voie intraveineuse alors que le vaccin à base de toxoïde antitétanique et l’administration d’immunoglobulines humaine antitetanos sont devenus le traitement standard pour prévenir et traiter le tétanos, et ce en contournant toute exigence scientifique. Ces interventions ne sont pas confirmées par une étude clinique, mais reposent sur un mécanisme hypothétique d’action sans base biologique, et de nombreux compte-rendus scientifiques en attestent l’inefficacité. Comment est-ce possible ? Pourquoi applique-t-on deux poids deux mesures dans l’enquête scientifique, quand il s’agit de vaccins et de leurs dérivés.
[...] Dans le milieu de l’élaboration des vaccins, on affirme, avec l’aval de la théorie immunologique, que dès qu’un mélange de matière biologique a acquis le nom de vaccin en vertu de sa capacité à induire la production d’anticorps, son efficacité dans la prévention de la maladie est automatiquement reconnue, sans aucun effort supplémentaire pour le démontrer »

Auteur : Tetyana Obukhanytch, Les vaccins sont-ils des illusions.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès