• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ZenZoe ZenZoe 11 février 16:08

Quel titre ridicule !

Personne n’empêche les profs d’être malades, ni de prendre un congé maladie.

Par ailleurs, l’auteur profite de manière indécente de la dépression de l’une de ses collègues pour nous servir une succession de pleurnicheries grotesques et habituelles de l’auteur sur les difficultés d’être enseignant (Lourdeurs des corrections, multiplication des rencontres avec les parents, organisation de devoirs communs.... mais ces missions, qui d’ailleurs ne me semblent pas scandaleuses, ne font-elles pas justement partie du métier ?).

Certes, certains profs ont la vie dure - mais pas tous. Tout dépend de l’endroit où ils enseignent. Et les chiffres sont formels. Les enseignants sont dans la moyenne concernant l’absentéisme, pas plus. Et ils vivent plus longtemps... Comme quoi les moins bien lotis concernant la souffrance au travail ne sont peut-être pas à chercher dans l’EN.

Le véritable problème soulevé (et vite reposé) par l’auteur est celui du non remplacement. Il est en vérité inadmissible que des élèves se retrouvent sans prof. Las, l’auteur s’en moque un peu à vrai dire des élèves, toute à ses lamentations permanentes et lassantes de la « dureté » d’un métier qu’elle n’a pourtant jamais quitté !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès