• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eric F Eric F 11 février 10:33

Il existe deux types d’investissements (sans parler des rachats d’entreprises) :

-ceux destinés à accroitre la production

-ceux destinés à réduire les couts de production (à niveau de production constant)

Dans une situation de très faible croissance (en réalité stagnation masquée), ce sont les investissements du second type qui prédominent (pour augmenter la profitabilité), ce qui supprime des emplois.
Du reste, les investissements du premier type peuvent accroitre la production d’une entreprise ou d’une filière tout en induisant la disparition d’autres entreprises ou filières, le bilan global pouvant être négatif en terme d’emplois.

Au niveau mondial, entre états, la progression des uns se fait au détriment des autres, on le voit également au sein de l’UE, les pays le plus « low cost » attirent les entreprises (par exemple la production automobile a fortement migré vers les pays de l’Est).

-Pour compenser, sont créés des emplois subventionnés « non créateurs de valeur marchande » dans l’administration, les aides à la personne sur fonds publics, etc. dont l’article indique que la France est championne du monde et ne peut plus augmenter ce poste (malgré les demandes inépuisables des acteurs sociaux).
-D’autres pays ont opté pour des emplois aidés dans le secteur marchand, ce qui permet de maintenir des emplois concurrentiels, baisser les importations, booster les exportations (exemple : « jobs à 1 euro » ).
-Autre option : retour à davantage d’autosuffisance, comme le font les USA de Trump (je ne parle pas d’autarcie, car il n’y a pas coupure totale).

Concernant la conclusion -assez inattendue- de l’article, un pays isolé qui augmente massivement les salaires, baisse la durée du travail, et embauche tous les chômeurs ...c’est qu’il a découvert des mines de diamants pour financer tout ça. Car sinon, il peut évidemment confisquer les entreprises et le capital (il faudra armer une flotte pour aller le chercher dans les coffres offshore), mais en retour essuiera un blocus économique ...nos amis vénézuéliens en savent quelque chose et pourtant ils ont du pétrole. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès