• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Miriam (---.---.97.30) 1er avril 2007 10:39

Il est difficile d’exprimer un avis actuellement sans s’exposer à une balle perdue de partisans politiques d’un candidat ou d’un autre ! Que mon papier soit injuste pour Ségolène Royal là n’est pas la question. L’existence du facteur de coercition nécessiterait la mise en place de mesures d’accompagnement spécifique devant favoriser la participation des jeunes. Les politiques ne semblent pas du tout conscients des problèmes pratiques que les associations devraient s’employer à résoudre pour gérer une telle organisation : entretiens, orientation, formation éventuelle, gestion administrative, accompagnement, écoute, voire surveillance... Avec une nécessité de renouvellement tous les six mois (dans le meilleur des cas). La possibilité d’effectuer ce service de manière erratique (sur des périodes de chômage) rendrait cette gestion tout simplement IMPOSSIBLE, ce n’est pas réaliste. Les associations sont au service de leurs usagers, non du baromètre du chômage. Pour des raisons purement juridiques, le S.C.O ne pourra pas se faire sans le recours à l’armée, d’où le volet militaire qui est prévu. Il s’agit donc bel et bien d’un retour au service national obligatoire. « Réconcilier tous les français avec le civisme » par l’obligation de se mettre à la disposition quasi gratuite des associations, des collectivités ou de l’armée, voilà un pari très risqué qui pourrait tout aussi bien dégoûter les jeunes de la notion de « civisme ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès