• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Blablabla (---.---.4.78) 30 mars 2007 18:35

Extrait de la conclusion de la déclaration :"C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, cinquante ans après la signature des traités de Rome, nous partageons l’objectif d’asseoir l’Union européenne sur des bases communes rénovées d’ici les élections au Parlement européen de 2009".

Que sont ces fameuses « bases communes rénovées » ?

Merkel fait de la paraphrase historique en ne blessant personne, en n’engageant personne en particulier, en somme en ne faisant rien pour dévier d’une seule once de ce foutu traité.

Ce qui me gêne le plus encore dans cette affaire, ce n’est pas tant ni la manière de l’aborder, ni le modèle de constitution en suspend, c’est surtout ce qui tourne autour :

La PESC en général et en particulier

les nouvelles directives qui viennent plomber davantage le déficit de l’état français

les directives à venir qui ne sont pas du goût de l’opinion française (voir le monopole de l’Etat sur les pharmacies, la PAC, l’énergie, les télécoms, La Poste, etc...)

J’affirme que le déficit français est dû en partie à la construction de l’Europe et en partie à cause des gouvernements successifs qui n’ont pas pris (pas voulu ou pas pu prendre) la mesure des conséquences de cette union.

On nous a fait miroiter pendant des décennies le gain de travailler en communauté : on en mesure aujourd’hui les dégats.

On a négocié (et on continue encore) les subventions pour pallier à un manque à gagner.

Mais c’est fini ! c’est comme les assedic : pas d’emploi = aide sociale. Au bout d’un moment, il n’y a plus rien à gagner.

L’Europe, ce n’est pas une garantie d’avenir, c’est une hérésie communautaire.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès