• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


 Christian Deschamps Christian 7 mars 13:00

des lunettes pour philosophe 

« Changer de monde, dans l’acception la plus ambitieuse de cette expression, ce n’est pas seulement modifier l’emplacement, le rapport mutuel et le cadre légal des objets qui le peuplent. C’est aussi et surtout refondre les objets eux-mêmes ; c’est aller jusqu’à altérer le découpage de ce qui arrive en une multitude d’entités stables porteuses de déterminations. C’est en somme changer d’ontologie. » 
Michel Bitbol — Mécanique quantique, une introduction philosophique.

https://medium.com/@beAchain/gilets-jaunes-ou-le-sens-irr%C3%A9el-de-lhistoire-9b7a07ddc8a2 ?fbclid=IwAR1nTuNsnENLDuW8b-dJYL0PpwhAdcVSJQKc2nYaqySrvItFUUXK_zLk6mY

.Décodeur :http://www.spiraledynamique.com/

Mon commentaire de cet article qu’il faut lire :
Vous faites ici, purement et simplement, la description de ce que le modèle de la Spirale Dynamique décrit et prévoit, à savoir l’affirmation du paradigme de valeurs^Mèmes pluraliste (désigné par la couleur Vert) face aux deux qui le précédaient et qu’il a en sainte horreur (paradigme rationaliste centré sur le succès et l’émancipation individuels, désigné par la couleur Orange ; paradigme le précédent, désigné Bleu, celui de la hiérarchie et de la Vérité, de l’accomplissement dans le sacrifice à une cause Vraie).
Paradigme qui est en émergence dans notre société depuis, comme vous le citez, la fin du XVIIIe. C’est un niveau de valeurs qui rejette la hiérarchie et la représentation, prône les réseaux, l’horizontalité, l’harmonie, les modes de décision concertés et autant que possible consensuels, ainsi que le respect de la diversité des opinions et des communautés d’opinions. Pas mal étouffé en fait par les deux autres paradigmes, le nombre de personnes qui ont leur « point de gravité » centré en Vert est malgré tout en croissance, aidé par les réseaux numériques et la disponibilité de l’information instantanée, et les échecs (crises permanentes et récurrentes) liés aux excès de Bleu et de Orange : trop d’injonction au résultat et à la performance, trop de compétition, trop de place faite à l’économie ; trop d’Etat, d’administration, de règles, de lois, trop d’état d’urgence, trop d’incohérence, d’inertie aussi ; trop de violences de ces paradigmes contre les pratiques émergentes de Vert, qui n’est pas assez préoccupé par l’économie habituelle, le profit, qui ne veut pas se plier aux règles extérieures ou qui ne font plus sens, qui est beaucoup plus volatil, volubile, et qui se bat armé d’une conscience écologique face aux désastres que Orange notamment a produit.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès