• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JBL1960 JBL1960 26 mars 2019 18:04

@Spartacus = Comme pour Trump ou ils ont fait croire une collusion avec la Russie et le diaboliser, c’est du procès d’intention.
=*=
Trump était décrit comme « anti-guerre », devant normaliser les relations avec la Russie, drainer le marais et last but not least, couper la tête du régime israélien que tous savaient être le régime israélien...
Ah bah on a vu ; Trump a reconnu Jérusalem et le Golan comme appartenant à l’Israël biblique...

Et sauf à habiter sur Mars, on peut lire, si on veut que NON c’est des mythos !

Bolso, lui, a annoncé la couleur : Avec toute la finesse qui le caractérise Jair Bolsonaro a déclaré que s’il était élu, il allait « entrer dans le Ministère de l’Éducation avec un lance-flamme et sortir Paulo Freire de là-dedans » (Déclaration aux chefs d’entreprise à l’Espirito Santo, août 2018). 

ICI

Et une fois élu : Avec la prise de fonction du nouveau président Jair Bolsonaro, ce mardi 1er janvier, ce sont les représentants de la communauté évangélique qui accèdent au sommet de l’État au Brésil.

« Le Brésil au-dessus de tout, Dieu au-dessus de tous. » Le slogan choisi par Jair Bolsonaro lors de sa campagne présidentielle, jusqu’à son élection le 28 octobre dernier, laisse présager l’importance de la tribune que le nouveau président, lors de son mandat, entend donner aux représentants religieux. Certains d’entre eux seront au plus près du pouvoir. Ce sera tout particulièrement vrai, bien sûr, de ceux des Églises évangéliques pentecôtistes.

En compagnie des défenseurs du port d’arme et des grands propriétaires agricoles, ce qu’on appelle le groupe « BBB » (« Balle, Bœuf, Bible »), ils prônent, pour contrer les excès de violence dans l’immense pays sud-américain, un conservatisme hégémonique  : autorité forte, ordre moral, défiance vis-à-vis des minorités émergentes, défense des valeurs familiales traditionnelles.

Jair Bolsonaro doit beaucoup aux évangéliques.

(Ah bah tu m’étonnes)

Autant de soutiens qui, passée cette journée du 1er janvier, seront en droit d’attendre rapidement un renvoi d’ascenseur.

C’est aussi pourquoi il était important de rééditer La pédagogie des opprimés, de Paulo Freire, en format PDF ICI, et qui fait si peur à Bolso, 50 ans après sa parution, et alors que Freire est décédé en 1997 !

En France, c’est Frantz Fanon qui fait encore peur à Juppé et aux BBB de Bordeaux... Bigre ! La preuve est  !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès