• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


baldis30 1er avril 2019 17:11

bonjour,

 Autant, comme vous je n’ai pas apprécié l’article initial autant je me permets de faire quelques remarques positives ou négatives sur le votre ....

 En ce qui concerne la constance de la vitesse de la lumière comme la constance d’autres données il y a une référence incontournable ... Dirac ! lequel n’hésita pas à faire la proposition suivante : à l’origine des temps ( B.B. si l’on veut) il proposa que l’interaction gravitationnelle et l’interaction électromagnétique était identiques ! Dirac est tout de même une référence .... Quelques auteurs actuels, publiant souvent sous arXiv se sont penchés sur la question comme le coréen Shu d’une certaine façon ! jadis Gamow invoqua dans une œuvre vulgarisatrice une évolution de l’Univers sous forme pulsante ... autrement dit alternativement en expansion et en contraction ... et on trouve un développement mathématique de cela dans l’ouvrage cinquantenaire de J. Charon avec les trois types d’espace ( en expansion, stable ou pulsant) ... dans le premier texte de Shu, il y a cinq ans on avait aussi ce triple développement ...

Quand on me cause de « constantes fondamentales », ce n’est pas le terme « fondamentales » qui me gène mais celui de constantes ... je préfèrerais de loin celui de « données ». J’entends pour un univers « vide », exempt de tout champ, ce qui n’est pas facile à mettre en évidence !

Dans des publications récentes, dont Physical Review Letters (2011), ou General Relativity, des mêmes auteurs de Cambridge , il y a une interrogation sur la constance ..... de la constante cosmologique qui est à la base du développement de la partie cosmologique de la R.G. Cela n’attaque en aucun cas la R.G. partie non cosmologique, dont les résultats fondamentaux (horizon du trou noir, valeur de la déviation de la lumière dans un champ gravitationnel, précession de l’orbite de Mercure, mais aussi Vénus, Terre, et expérience d’Harvard, existence des ondes gravitationnelles) ne sont remis en aucun cas remis en question. (N’oubliez pas que le premier horizon du trou noir est dû à Kant-Laplace... qui auraient pu comme Newton proposer la déviation de la lumière prise dans sa forme corpuscule.... et dans les deux cas avec une valeur moitié de celle de la R.G.).

 Ceci dit et pour revenir à l’article dont vous avez souligné la faiblesse c’est ... regrettable et .... lumineux (1).... et ce n’est certainement pas là que l’on peut contester le travail d’Einstein et de ses successeurs, ni pour d’autres raisons la proposition de Dirac ...

Pour dire un mot sur la partie cosmologique de la R.G. la matière noire pour l’instant a bon dos .... je n’ignore pas que dans les jours qui viennent une conférence publique sur le sujet aura lieu à Paris ... 

 (1) mais je ne précise pas en quoi ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès