• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Axel_Borg Axel_Borg 15 juillet 2019 14:34

@leypanou,

Mettons de côté les GC et les M1000. Nole se fiche des Masters 1000 comme de sa première chaussette surtout qu’il a désormais tout gagné dans la catégorie depuis Cincinnati 2018. S’il peut les gagner pour se mettre en confiance comme madrid cette saison, tant mieux, mais il vise le top 6 : 4 GC, Jeux Olympiques et la Masters Cup (ATP World Tour FInals).

Sur l’US Open, tu as parfaitement raison. Sur les 5 finales perdues (2007, 2010, 2012, 2013, 2016), il en perd 3 de façon assez peu acceptable ... En 2010 et 2013 contre Nadal théoriquement moins bon que lui sur ciment new-yorkais et en 2012 contre un Murray toujours « poule mouillée » bien que fra^cihement médaillé d’or olympique aux Jeux de Londres.

En 2007 contre Federer il était rookie défaite logique, en 2016 contre Wawrinka, le Serbe n’aurait jamais du arriver en finale, il était dans le toboggan de la démotivation après son burn-out post Djoko Slam.

Sur le reste de ces défaites en finale de GC, il faut mentionner Wimbledon 2013 contre Murray. Sinon à Roland-Garros, il manque de chance en 2012 contre Nadal (la pluie permet à l’Espaqnol de se sortir d’une mauvaise dynamique le dimanche) mais se loupe totalement en 2015 contre Stanimal malgré le gain du 1er set.

Nadal est super constant à Roland-Garros mais attention il a vécu un trou de cinq ans à Wimbledon (2012-2016) sans aucun résultat probant en 2e semaine.

En Australie, l’Espagnol compte déjà 4 finales perdues : 2012 et 2019 contre Djokovic, 2014 contre Wawrinka (certes blessé donc le Vaudois fut aidé) et 2017 devant Federer alors que le Suisse ne l’avait pas battu en GC depuis 10 ans.

Quant à l’US Open, certes triple lauréat, le gaucher de Majorque manque de régularité avec des sorties précoces contre Fognini (2015) et Pouille (2016).

Mais on pourra toujours trouver ce genre de sorties de route précoces chez Fed Ex (Ancic en 2002 au 1er tour de Wimbledon, Horna en 2003 au 1er tour de RG, Seppi en 2015 au 3e tour de l’OA) et Nole (Safin en 2008 au 2e tour de Wimby, Querrey en 2016 au 3e tour de Wimby et surtout Istomin en 2017 au 2e tour de l’OA)

Dernier point : le loup-garou vaudois Stanimal Wawrinka au top de sa forme pouvait entre 2014 et 2016 battre n’importe qui, que ce soit Djokovic, Nadal ou Federer.
Le fait qu’il ait signé 2 GC en scalpant deux des trois membres du Big Three devait te le prouver Melbourne 2014 (Djokovic puis Nadal bien que blessé) et surtout RG 2015 (Federer puis Djokovic).
Mais Stan the Man était un homme de coups d’éclat, et non un marathonien capable de devancer les 3 titans au sommet du classement ATP (meilleur classement 3e ce qui du temps du Big Three vaut une place de n°1 à l’époque de Sampras et Agassi selon moi ...).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès