• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


guylain chevrier guylain chevrier 4 avril 23:41

Soyons précis. Le coran est la manifestation d’une religion de conquête et de soumission au dogme, par tous les moyens y compris la violence la plus décomplexée. Toutes les religions du livre partagent largement cet état de fait, entre violence et patriarcat, car c’était le fait des sociétés qui, il y a bien longtemps, les ont produites à leur image. Mais il n’y a qu’au nom de l’islam que dans le monde on condamne encore à des coups de fouet et des années de prison pour refus du port du voile ou pour délit de blasphème, ou à la lapidation les femmes accusées d’adultères ou les homosexuels... Le fait de considérer ce texte religieux comme « incréé » autrement dit, donné directement de dieu, interdit toute critique, toute historicisation et donc distance avec le religieux, avec rejet de la raison pour conséquence, sinon de la démocratie et des libertés fondamentales. C’est ce qu’a subi le philosophe Averroès au XIIe siècle, qui a perdu son combat face au pouvoir politico-religieux de son temps, avec un rejet de toute modernisation de l’islam que cette religion continue de payer. Bien sûr, il ne faut pas confondre islam des textes et le comportement des musulmans, qui majoritairement encore aujourd’hui, vivent bien sous le drapeau de la République. Le problème vient d’abord des représentants actuels de l’islam, à quelques exceptions près, qu’ont canonisé les gouvernements successifs et qui défendent une vision communautariste à sens unique de la pratique de cette religion. Ce que je montre dans cet article. 

Concernant ce que dit le coran : Sur la violence, exemple : "Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets. Nous les brûlerons bientôt dans le feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées. Nous leur donnerons d’autres peaux en échange afin qu’ils goûtent au châtiment..." (Sourate 4 verset 56) Le verset coranique le plus connu concernant le voile, vérifiable dans n’importe quelle traduction est : "Ô prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles, elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées...« (Sourate 33, verset 59).  »Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci...« (Sourate 4, verset 34) »Le témoignage de la femme vaut la moitié de celui d’un homme« (Sourate 2 verset 282) »La femme perçoit la moitié de la part dévolue à l’homme lors d’un héritage" (Sourate 4, verset 12) « L’homme a droit à la polygamie » (Sourate 4 verset 3) « et à répudier sa femme » (Sourate 2 versets 226 à 233) Refuser toute modernisation de ce texte, comme c’est le cas aujourd’hui de la part de ceux qui se désignent ou sont désignées comme les principaux représentants des musulmans dans notre pays, veut dire que tout cela est en toile de fond de la défense du port du voile et donc, d’une inégalité des sexes inconcevable aujourd’hui. Ce qui donne une image archaïque des musulmans de France que pour la plupart ils ne méritent pas. Il faut arrêter de considérer nos concitoyens qui viennent de pays musulmans d’abord comme des musulmans mais des citoyens, avec les exigences qui vont avec et la protection des libertés qu’ils sont en droit d’attendre, dont la liberté de conscience. La création du CFCM a été celle d’un parti unique de ces personnes par assignation avec pour étendard la religion. C’était déjà une mise à part. Quelle erreur !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès