• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Areole 9 mai 14:30

« quelques rares furieux qui se dressent devant la farce iront rejoindre votre héroïne sur le bûcher de vos vanités »

Ou le bûcher des vaniteux peut-être ? Vous y avez votre juste place.

Vous avez cependant raison, les fêtes de Jeanne d’Arc sont devenues ennuyeuses au possible. Après guerre, dans une ville de 70.000 habitants, elles avaient tout leur sens. Une grande partie des habitants était massé sur le pont Royal, certains, faute de place, debout sur le parapet, dos au vide, pour ne rien manquer du défilé. On y venait voir les personnalités, mais surtout le fils, le frère ou la cousine qui défilait fièrement derrière l’étendard de leur association sportive ou caritative dont c’était l’heure de gloire. 

Que vient-on voir maintenant ? Une Jeanne multiculturelle (nouveau quartier de la Source oblige), une baudruche présidentielle, la ploutocratie locale ?

Une seule chose est certaine, Orléans, comme toute autre métropole régionale, ne sait plus où elle habite. 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès