• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Sylvain 11 mai 17:07

Discours de marchand d’art. Bien sûr, marché de l’art et évolution des modes en art contemporain sont intimement liés, mais juger de la qualité des oeuvres, de leur « avance » ou de leur « retard » selon les seuls critères du marché est quelque peu simpliste. Les artistes des années 80 et les néofiguratifs ont de nouveau la côte sur le marché, ce n’est pas pour autant que l’on peut qualifier par exemple Koons ou Schnabel de grands artistes dans une perspective historique. Les centres d’art contemporain en France permettent l’expérimentation artistique par-delà les seuls critères marchands. Des artistes comme Xavier Veihlan ou Claude Rutault produisent par exemple des oeuvres intelligentes et subtiles qui surpassent largement en qualité les oeuvres de la figuration libre des années 80, pour ne mentionner que ce mouvement.

L’art contemporain français se porte bien, qu’il ne remporte pas le succès commercial des anglo-saxons à la mode n’est un problème que pour les marchands d’art ne faisant de l’art qu’un objet de luxe ou de placement, pas pour les amateurs de création artistique. Il ne s’agit pas là d’une conception naïve de l’art, mais d’une conception de l’art animant la créativité des artistes. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès