• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Raymond75 13 mai 17:48

"Les gens détournent le regard, comme saisis de honte, ils ne voient plus ceux qui sont là accroupis, assommés de fatigue, de douleurs. Ils refusent de voir la misère, la descente aux enfers, le désarroi, la détresse de ceux qui n’ont plus rien"

Ce n’est pas aussi vrai que vous le pensez Rosemar, même si effectivement beaucoup de gens ne les voient plus.

Parmi les gens qui travaillent, modestes ou pas, beaucoup font des dons aux associations, c’est à dire qu’il délèguent à d’autre les actions de solidarité qu’ils ne peuvent assumer eux mêmes faute de temps.

Et parmi les retraités, qui eux ont du temps mais moins de moyens, environ 50 % sont bénévoles dans des associations.

La population ne s’habitue pas à ces situations de détresse, d’autant plus que maintenant chacun sait que cela peut lui arriver.

Il y a beaucoup de solidarité en France, soit individuelles, soit étatiques par les redistributions qui sont organisées. Mais cela ne suffit pas, car le flot ne se tari pas, et les exclus sont de plus en plus nombreux.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès