• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


sls0 sls0 14 mai 01:47

Je n’ai pas franchement aidé.

J’ai aidé un copain flic qui aidait, je prenais la relève quand il n’avait pas le temps.

Un cas a franchement bousculé mes idées préconçues.

Le pote avait trouvé un logement pour un exclus (je n’aime pas le terme SDF), une boite de peinture qui travaillait pour ma boite l’avait pris à l’essai.

Pendant plus d’un mois mon pote ou moi on le sortait du lit et on le motivait. L’envie de foutre des baffes parfois m’éfleurait.

3 mois après ça tournait bien, j’ai eu une discussion avec ce type. Avant c’était un contremaitre avec 40-60 personnes sous ses ordres. Belle maison, vacances, ect.

Perte de boulot, divorce, descente aux enfers.

Ca m’a foutu une gifle, je ne pensais pas que les dégâts puissent être aussi forts.

Un autre ayant toujours été exploité comme garçon de ferme vivait depuis toujours dans le dénouement.

La femme du pote tenait un resto, il mangeait bien le Marcel.

Un jour je lui parle de l’assistante sociale, il éclate, cette salope, ect. Pas trop le style du Marcel.

Je vais la voir, cet ivrogne je ne veux pas le voir. Mon pote met sa casquette de flic et va la voir. L’abus d’autorité peut servir, on récupère le dossier.

Il ne touchait même pas le RMI, était inconnu de la sécurité social. Pupille de la nation, scolarité allemande pendant la guerre, ensuite exploitation comme garçon de ferme.

Un plaisir ce cas Marcel, il a eu une fin de vie heureuse. Un moment problème avec la sécurité sociale. Il nous a pas renvoyé les papiers. Je cause avec Marcel, il me répond, j’ai appris à écrire avec la plume sergent major. Je trouve un plumier, l’encre et le buvard. Ca traine toujours coté sécurité sociale. J’y vais avec l’autorité, le pote flic. Là ils disent qu’ils ont bien la réponse mais que c’était pas trop lisible. Sachant que Marcel lisait beaucoup, ce ne pouvait être un problème d’orthographe. On a demandé à voir la réponse. Ils nous l’ont montré en disant c’est beau mais on comprend pas. Le Marcel avait appris à écrire en gothique pendant la période allemande. Effectivement c’était très beau mais pas trop compréhensible.

Deux cas différents, le premier fait peur, d’une personne à autorité passer à tête à claques. Eh oui même une personne qui se croit forte peut sombrer.

Le second, une vie très pauvre mais pas trop malheureuse. Du vrai pauvre sans le savoir minimum de ses droits. Avec le RMI et le minimum retraite il s’est retrouvé riche. Riche pour lui du moins.

Une seule fois je suis tombé sur un clochard qui avait choisi c’était en 79. Cultivé le mec, un prof de philo qui a choisi une voie philosophique.

Les gens qu’on voit dans les rues la plupart subissent plutôt que choisissent. Le premier cas démontre que tout salarié n’est pas à l’abri.

Une chose à savoir si vous avez aidé une personne pendant sa période la plus noire, il se peut que pas après elle vous évite. C’est inconscient ce rejet mais vous êtes quand même un rappel d’une vie de merde qu’elle essait d’oublier. C’est normal.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès