• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


colibri 16 mai 18:49

Bien sur que Jésus n’était pas le bisounours avec des sentiments à la guimauve que la religion chrétienne (et surtout les protestants ) véhicule de nos jours . Sa définition de l’amour n’était pas celle d’aujourd’hui .

Du point de vue de Jésus ,

aimer c’est aider l’autre à progresser pour atteindre le Salut =la vie éternelle= survivre à la seconde mort ou mort spirituelle .

Pour Jésus « son Royaume n’est pas de ce monde » , la terre est juste une école d’apprentissage ou les hommes doivent en suer un max afin d’être capable de passer par « la porte étroite » et réussir à construire leurs corps de gloire qui va leur permettre de ressusciter .Ce n’est donc pas une partie de plaisir mais « une vallée de larmes » .

D’ou les injections rudes de quitter sa famille , si celle -ci empêche la progression spirituelle , de prendre l’épée comme St Michel Archange pour lutter contre le mal .

La version moderne de l’amour , c’est un sentimentalisme sirupeux , au niveau de l’émotionnel , gentillet , qui n’a rien à voir avec la vie spirituelle et le but de la vie sur terre selon Jésus .

Donc oui Jésus est bien dans son rôle en exhortant à suivre la voie de l’esprit qui n’est pas celle de l’égo et de la facilité .Rien de choquant la dedans .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès