• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


bernard29 bernard29 17 mai 17:41

Il y a deux notions très importantes à prendre en considération ; ,

« pas d’acharnement thérapeutique » et « pas d’obstination déraisonnable. » et je constate que cet article les relève aussi.

la question est donc qui peut décider de ne plus s’acharner ou de ne plus s’obstiner déraisonnablement. 

A mon avis, les seules personnes aptes à en juger sont les médecins de l’ équipe médicale qui suivent le patient, à fortiori si cette équipe le maintient dans cette situation depuis près de dix ans ou même plus. Si cette équipe médicale persévère dans sa conviction malgré tous les débats et recours juridiques (infructueux en plus) autour du cas, c’est certainement qu’elle en a pris toutes les dimensions. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès