• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Pascal L 19 mai 20:10

@Parrhesia
« la création du bitcoin ont toutes les deux été réalisées par la même association de détrousseurs ultra-libéraux »
Détrousseurs certainement tous les deux, mais ceux qui ont créé le bitcoin ne sont pas les mêmes et n’ont probablement pas les mêmes objectifs. Les créateurs de bitcoins sont de vrais aventuriers qui n’avaient pas forcément complètement anticipé des caractéristiques du produit. En tout cas, l’augmentation exponentielle du besoin de calcul créé une limite absolue qui sera à l’origine de l’effondrement de la monnaie. Lorsque le minage (mirage ?) ne sera plus rentable, les opérateurs vont se retirer et les possesseurs de bitcoin qui ne l’auront pas fait ne garderont que les larmes pour pleurer. Les créateurs du bitcoin, eux, ont déjà fait l’essentiel des bénéfices qu’ils pouvaient espérer. Une partie de ces créateurs a également fait sécession pour créer d’autres monnaies comme l’éthereum dont le cours a commencé son ascension en remplacement du bitcoin. 

« Mais la dette ne semble pas être la contrepartie de l’euro » Cela ne semble pas, c’est la contrepartie de l’euro. Étudiez les mécanismes de mise en circulation et vous comprendrez. Il n’y a aucune autre « richesse » qui puisse servir de contrepartie. A l’époque, les financiers étaient fiers de parler d’une mécanique anti-inflation, ce qui était vrai. La dette à l’époque était infime et la plupart des Euros en circulation au début provenait d’une monnaie permanente basée sur l’or, ce qui fait que personne (ou presque) n’a compris le problème au départ. Aujourd’hui, cette part permanente a fondue avec l’inflation et le prélèvement des intérêts. Regardez les masses monétaires aujourd’hui. La dette privée + publique en Euro est à peu près le double de la masse monétaire (M1+M2+M3). Donc il suffit de rembourser seulement la moitié de la dette pour qu’il n’existe plus un seul euro en circulation. Le problème est le même avec le $. Réduire la dette est de fait totalement impossible.
Les financiers n’en n’ont pas soucis puisque l’Etat peut encore monter le niveau d’imposition. Le mouvement des Gilets Jaunes est bien une conséquence du fonctionnement de l’Euro, même si pas grand monde en est conscient. Le manque d’Euros en circulation relativement aux besoins de l’économie commence à se faire sentir, mais la situation ne peut qu’empirer si personne ne réforme la monnaie. Les rachats de dettes par la banque centrale ont permis au système de perdurer encore un peu, mais n’ont rien résolu. Le mur est là, en face, et nous accélérons.

J’ai beau scruter les programmes des divers candidats à l’élection européenne, je ne trouve aucune liste qui a compris le problème, même si on peut trouver ici ou là quelques inquiétudes sur le sujet. Je sens que je vais aller à la pêche ce jour là. J’avais bien essayé d’en parler dans le grand débat, mais ce sujet n’a pas réussi à percer. La sortie de la crise qui monte risque d’être très brutale.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès