• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


velosolex velosolex 28 mai 2019 13:43

@Serge ULESKI
« Coming up for air » ou un peu d’air frais, est étonnamment moderne. L’action se passe dans les années 30, mais déjà tous les ingrédients de la critique de l’expansion pavillonnaire, et de bétonisation des paysages sont présents, dans ce petit retour en arrière ironique, d’un représentant de commerce s’offrant une journée de congé, loin de sa famille. Sans doute que l’industrialisation et la démographie dans une Angleterre bien plus petite que la France, ont amené les anglais plus rapidement que nous à dénoncer les méfaits de l’urbanisation. Déjà Thomas Hardy, au 19 ième, se faisait critique des excès, et de la perte d’une culture rurale, que beaucoup d’anglais vinrent retrouver en France. Je me souviens combien Huxley que j’ai lu il y a bien longtemps, m’avait impressionné, dans un roman comme « contrepoint », sur son avant gardisme sur les problèmes écologiques, qu’il présentait majeurs, dés les années 20. Les lecteurs sont souvent arrêtés aux œuvres essentielles de ces auteurs, et on oublie comment leurs vues sur le progrès, et les échanges étaient convergentes. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès