• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Luniterre 10 juin 17:10

@Radix
C’est probablement pourquoi il a accepté de transiger pour la version « italienne », à l’époque... Ceci-dit, l’Italie est quasiment aussi montagneuse que les Balkan, et cela n’a pas vraiment arrêté la progression des alliés, vu les effectifs relativement réduits engagés.

« Churchill plaida auprès d’Eisenhower pour le bien-fondé d’un nouveau débarquement allié au nord de la Ligne Gustave. Ce dernier finit par accepter un débarquement à Anzio le 22 janvier 1944. Le débarquement s’effectue si facilement que le général américain Lucas, commandant les troupes débarquées, craignant un piège, ne poursuit pas son attaque et préfère renforcer ses positions ce qui donne le temps à Kesselring, d’abord surpris, de réagir. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_d%27Italie_(Seconde_Guerre_mondiale

Et ce n’est qu’un exemple... Il est clair que les américains ne voulaient pas vraiment renforcer ce front...

L’option Balkans n’était pas forcément une erreur, vue en lien avec les forces de résistance.

En France, d’autres exemples montrent que les américains ne voulaient pas réellement se coordonner avec les forces locales de résistance, voire même, ont favorisé leur piégeage par les nazis, selon certaines sources.

Luniterre


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès