• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Jason Jason 10 juin 15:57
@Ecométa et Attila

Il me semble que vous avez tous les deux raison.

Nature ou pas Nature, biosphère, anthropocène, les vocables se font plus nombreux pour essayer de décrire tant bien que mal le milieu auquel nous appartenons biologiquement. Nous sommes la seule espèce vivante qui menace activement son environnement ou encore la biosphère à laquelle elle appartient complètement. Ce faisant, notre espèce menace sa propre existence.

Je pense que quels que soient les vocabulaires utilisés il va devenir urgent dans les décennies qui viennent, de prendre des décisions radicales pour enrayer la modification rapide de la biosphère que les experts constatent.

Il faut dépasser les querelles de sémantique et traiter les problèmes non seulement un par un mais dans leur ensemble. Et les nombreux rapports établis depuis longtemps pointent dans cette direction.

C’est pourquoi, je trouve absurde de pousser les consommateurs à acheter des pompes à chaleur, à changer leur chaudière, à acheter une voiture électrique, une trottinette, un vélo, ou tout ce qu’on voudra. Voilà qui tend à responsabiliser le consommateur et a exonérer les fabricants. Cela va faire de la biosphère l’Eldorado des intermédiaires du commerce et de la finance (et c’est déjà le cas). Le capitalisme va rester aux manettes... et je doute qu’il puisse détricoter ce qu’il fait depuis au moins deux siècles.

A moins que...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès