• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Axel_Borg Axel_Borg 13 juin 09:09

@julius 1ER,

Pour Versailles par contre on diverge. Il était important de rester sur le site historique de la Porte d’Auteuil à mon sens.
Le poids de l’histoire est important aux yeux des joueurs, qui ont si souvent défendu le Grand Chelem français, notamment Nadal et Federer.

Sinon Madrid et Rome se seraient engouffrés dans la brèche pour réclamer le label GC, qui rappelons appartient aux quatre premières nations lauréates de la Coupe Davis, Etats-Unis (1900), Grande-Bretagne (1903), Australie (1907) et France (1927) ...

Les solutions sont connues depuis Mathusalem pour améliorer la billetterie à Roland : le toit, les night sessions (ce qui nécessitera aussi un accord avec la RATP pour plus de fréquence des lignes 9 et 10 tard le soir pendant la quinzaine).
Et j’espère qu’ils ont amélioré la qualité des sièges hors loges VIP, car à ma dernière visite à RG en 2015 (sur le Lenglen), au bout de 5 h de tennis, je n’en pouvais plus au niveau confort ... Quand on vient pour une demi-journée de show, il faut plus de confort que dans un stade de foot de Ligue 2 ... A la FFT de comprendre cela aussi.

Pour le prize money, peut être un gain via des sponsors plus intéressés via une visibilité TV plus forte quand l’ère Nadal aura pris fin d’ici 3-4 ans, et que le suspense reviendra enfin à Roland-Garros (car depuis l’éclosion de Rafa en 2005, seules les éditions 2006, 2007, 2011, 2013, 2014, 2015 et 2019 se sont lancées avec un vrai outsider crédible, en l’occurrence Roger Federer les 2 premières fois et Novak Djokovic les 4 autres).

Car certes on vit une période historique avec le Big Three pour les puristes comme nous, mais le grand public, particulièrement en France (pays de Poulidor) où l’on exècre les cannibales façon Eddy Merckx ou Michael Schumacher tout en les respectant, est sans doute plus que lassé de l’implacable hégémonie (le mot est faible) de Nadal avec 12 titres en 15 ans ...

Mais de toute façon, les Français seront toujours moins bons commerciaux que les Anglo-Saxons et moins pragmatique dans le sport business, on l’avait bien vu en 2005 avec les Jeux Olympiques d’été 2012 gagnés par Londres devant sa rivale Paris ... Et l’effarante naïveté de l’équipe de Bertrand Delanoë et de Claude Bébéar, qui n’avaient compris qu’en premier critère (et de loin) comptaient la corruption des membres décideurs du CIO plutôt que la qualité technique du dossier.

En bref ... Wimbledon c’est le temple du tennis, ils enjouent et c’est normal. L’US Open, le gigantisme new-yorkais, les Américains rois du pragmatisme et du business. L’Open d’Australie, le GC le plus novateur depuis plus de 20 ans à Flinders Park avec les toits de la Rod Laver Arena et un site pensé pour le spectateur.

Roland-Garros certes c’est le sanctuaire de la terre battue et Philippe Chatrier en a fait un tournoi remarquable, mais désormais il faut poursuivre l’effort pour rattraper le retard colossal pris par le GC français.
La sortie de Nick Kyrgios sur le French Open était un (énième) dérapage de l’enfant terrible du tennis australien, mais il disait tout haut ce que tout le monde pense tout bas : surface méprisée par certains, et site trop village à l’ancienne indigne d’un GC jusqu’en 2018 (un Center Parcs là où on aurait besoin d’Eurodisney), même si le court Simone-Mathieu a mis tout le monde d’accord.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès