• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


njama njama 16 juin 16:54

@Jonas
et pour les voleurs la charia en françois dans notre moyen-âge c’était comment dites-nous...
seriez-vous assez naïf pour croire que le vol était impuni...

« Vol et brigandage au Moyen Âge »
Valérie Toureille a choisi de consacrer son doctorat d’histoire au vol au Moyen Âge, soutenu à l’université Paris I – Panthéon-Sorbonne, dont elle nous livre ici les principales réflexions. Agrégée d’Histoire,...

« Outre les bannissements (pour les vols les moins graves) et l’exposition (le pilori, sentence exemplaire en « terreur de peuple » rappelle l’auteure), les peines corporelles (la fustigation en particulier) ont eu tendance à augmenter à la fin du Moyen Âge au détriment des peines pécuniaires tandis qu’apparaissaient, dans un souci de rééducation, les premières prisons à destination des mendiants, oisifs et larrons des villes. Préféré aux amputations plus cruelles (nez, poing, pied), l’essorillement appliqué aux criminels endurcis (frappés de plusieurs condamnations) laissa progressivement place à la marque à l’épaule, moins visible (et facilitant la réinsertion sociale) mais néanmoins pratique au temps de la traque « obsessionnelle » des récidivistes. Au début du XVIe siècle, au moment où apparaissent les premiers besoins de la marine française, c’est une nouvelle peine, la galère, que l’Etat royal va encourager. »
http://salon-litteraire.linternaute.com/fr/histoire/review/1797796-vol-et-brigandage-au-moyen-age


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès