• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


cettegrenouilleci 22 juin 10:42

@sparker suite de l’argumentaire posté à 19H27 le 21 juin

Bonjour Sparker

Pas d’alliance possible de l’UPR avec le PRCF ?

Quand on a vraiment compris qu’il faut absolument sortir de l’UE, de l’euro et de l’Otan, et qu’on veut y travailler sérieusement, on a beaucoup de mal à comprendre le traitement cavalier et désinvolte, par le PRCF, du formidable travail conduit par l’UPR pour démystifier la propagande pro-UE, pour révéler aux Français les ressorts historiques de la construction de l’UE ainsi que l’identité de ceux qui tirent les ficelles qu’agitent frénétiquement les européistes de tous acabits, aussi bien ceux de la majorité que ceux de l’opposition factice qui ne change rien à rien quand les électeurs s’appliquent à lui donner les moyens de le faire en lui redonnant la majorité.
Le travail militant de l’UPR, c’est aussi l’explication patiente, fournie à nos concitoyens, des mécanismes internes et des règlements qui s’imposent à tous les membres de l’UE, et qui régentent désormais le fonctionnement de la vie quotidienne dans notre société dans tous les domaines.

Quand on a vraiment compris qu’il faut absolument sortir de l’UE, de l’euro et de l’Otan, et qu’on veut y travailler sérieusement, on a encore plus de mal à comprendre que l’hostilité affichée du PRCF à l’encontre de l’UPR se double d’une caution cent fois renouvelée au chimérique plan B / plan A de Mélenchon qui n’est que de la poudre au yeux, qu’une manigance pour dissuader les Français de descendre au plus vite du train fou de l’UE qui les conduit au désastre.

En réalité, le plan B que Jean Luc Mélenchon accepterait de mettre en application si les électeurs et les évènements le contraignaient à une opposition qui ne soit pas factice, de pure forme, qui n’écarterait pas seulement les mâchoires du piège de l’UE que pilote l’oligarchie, qui organiserait pratiquement, sûrement, effectivement, la levée d’écrou, l’élargissement, la sortie effective de la France et des Français de la prison UE, c’est le programme de gouvernement que l’UPR demande aux électeurs de soutenir et d’appliquer sans tergiverser !

Je ne vois vraiment pas ce qui conduit le PRCF à penser que la posture d’insoumission de Jean Luc Mélenchon pourrait devenir, magiquement, le véritable levier d’une sortie effective de l’UE et de la reprise effective du contrôle de ses choix et de son destin par le peuple français.

Le peuple français a été trompé à de multiples reprises par les politiciens auxquels ils avaient cru pouvoir confier la défense de leurs intérêts et ceux de la nation, une avalanche de tromperies facilitées et organisées par les grands médias qui sont tous dans les mains de l’oligarchie.

Même si le FN relooké occupe en ce moment le devant de la scène, le mouvement des Gilets Jaunes et ses développements semblent indiquer que ces trahisons continues des électeurs vont devenir beaucoup plus difficiles à orchestrer. Les couches populaires qui sont les premières victimes de la politique de soumission aux dictats de l’UE qui est soutenue tant par la clique Macron que par l’opposition postiche de la gauche et de la droite, semblent déterminées à ne plus se laisser impunément marcher sur les pieds, à ne plus se laisser tromper, à retrouver le chemin des luttes pour se faire entendre et à ne plus se laisser mener par le bout du nez.

Je suis pour ma part convaincu de la nécessité de permettre aux communistes actuellement éparpillés, et à d’autres, de prendre la place qui est la leur dans le grand rassemblement populaire majoritaire sans lequel il est illusoire d’envisager la sortie effective de l’UE, de l’euro et de l’Otan, la libération et la remise sur pied de la nation, ainsi que le rétablissement de notre démocratie.
Cette place, ils la prendront, de toute façon, et les autres prendront également la leur, ou nous serons tous perdants, et la France aussi.

Il est à fortiori encore plus illusoire, pour les communistes comme pour les autres, d’envisager pour la suite -et pour la suite seulement l’avènement d’une société socialiste si le peuple n’est pas d’abord capable de se rassembler dans sa diversité pour sortir le pays du piège de l’UE.

Il n’est pas nécessaire d’être Gastaud-compatible, et de s’engager dans la lutte pour l’avènement en France d’une société socialiste, pour travailler efficacement au grand combat national qu’il convient de mener pour extirper la France de la machine infernale de l’UE, de l’euro et de l’Otan, pour remettre le pays sur pied, et pour retrouver pour tous, autrement qu’en paroles rituelles, le chemin des jours heureux. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès