• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Parrhesia Parrhesia 10 juillet 11:20

Il y a deux aspects au problème Carrefour Brésil.

Le premier est l’éventuel comportement de Carrefour sur lequel je ne prendrai pas position, ayant quelques idées sur le fonctionnement des rouages du capitalisme exclusivement financier par nature dérégulé. Il fallait bien s’attendre à ce qu’un jour, à force de déréguler pour libéraliser, la machine s’emballe et sorte des rails de la justice et du droit tel que des siècles avaient tenté de le dire avec les imperfections que l’on sait. Mais ce n’est pas cet aspect de la question qui m’intéresse ici.

Ce qui m’intéresse, c’est que personne ne semble prendre en compte le fait pourtant évident que le Brésil appartient au continent américain !!!

C’est-à-dire un continent sur lequel les U.S.A./N.O.M. et consorts entendent régner économiquement et sans partage, et ce dans le plus court terme possible.

Traduction libre : À de très rares exceptions près négociées sous influence de Washington, Il ne doit pas y avoir de place économique significative, pour la contre-europe sur les marchés nord et sud-américains.

Et a fortiori, il ne doit pas y en avoir pour une France déjà considérée sous totale tutelle du N.O.M. grâce :

- Aux qualités, compétences et vertus patriotiques de sa classe politique

- À la perspicacité civique, patriotique, et socialement économique des restes de son peuple !!!

 

Toutes choses qui, à terme, risquent de ne pas plus faciliter la survie de Carrefour au Brésil (où la corruptibilité n’existait pas plus qu’en France ou aux États-Unis, c’est bien connu !) qu’elles n’ont facilité l’implantation de Citroën aux U.S.A. ou l’activité boursière française à Wall Street…

 

Est-ce assez clair ???


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès