• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


merthin 25 juin 11:58

@pemile

Pour le coup ce n’est pas son modèle.

Le modèle de Scaffeta prétend expliquer 60% du forçage radiatif... quid des 40 autres % ?

C’est une contribution intéressante.

Sa grande faiblesse c’est de ne pas partir des équations connues de la thermodynamique et de la physique radiative pour reconstruire les températures observées, mais d’appliquer des transformées de fourrier pour « trouver » la décomposition qui s’approche le plus des courbes de températures observées.

Egalement, le papier de 2016 étudie la période 1850-2015. Hors, les années 2016-2107 et 2018 constituent des records qui s’écartent de son modèle et que l’IPCC avait anticipé dans les siens.

http://huet.blog.lemonde.fr/2019/02/07/climat-2018-les-courbes-les-cartes-et-le-soleil/


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès