• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


arthes arthes 10 juillet 17:21

@Taverne

j’évoque juste l’enfer où le rationnalisme cartésien appliqué au scientisme ( quand la science est sans conscience, ce qui n’est heureusement pas toujours le cas) peut mener.

Si vous estimez qu’à partir du moment où une personne n’est plus dans le « cogito ergo sum » elle n’est plus vivante et que vous attendez de la science qu’elle le confirme quand ses machines ne sont plus capables de déceler un signe de l’expression du vivant telle que définie de manière cartésienne , et que cette même science se trouve incapable de déterminer si la personne concernée « reprendra ses esprits » parce que sa machinerie ne décèle aucune activité cérébrale, alors elle passe du statut d’handicapée à morte ? 
Et comment on fait pour l’euthanasier ?
Peut on mourir deux fois ?

La science ne connait que l’expression extérieure de la vie, et non la vie elle même, elle soigne, elle soulage, elle maintient en vie, elle fait ce qu’elle peut, et parmis les scientifiques et médicaux, il y a aussi des philosophes, des personnes qui se posent sans cesses des questions, à force d’être confrontés à la mort..

Il se peut qu’en effet Lambert soit dans un état de conscience crépusculaire où il voudrait mourir à tout prix , où vivre encore, il se peut qu’il soit dans un flottement où il perçoit tout ce qui se passe, il se peut qu’il soit déja « ailleurs », et peut être ce drame a t il un sens pour sa famille qui traverse une épreuve, peut être encore, cela a t il un sens dans la mesure où cela nous emmène à réfléchir, bref, ce n’est pas simple
De toutes manières, il va mourir, comme nous tous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès