• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


astus astus 12 juillet 12:52

@amiaplacidus et Taverne,

L’auteur, un juriste, semble curieusement ignorer le fonctionnement de la justice  puisqu’il ne s’agit ici de l’épilogue d’une succession de décisions rendues par la justice légale à la demande exclusive des parents de Vincent Lambert. Et Jean Leonetti, le créateur de la loi qui porte son nom, a reconnu dans l’express du 3 juillet que les médecins qui ont arrêté les traitements « ont médicalement, légalement et juridiquement raison ».
Il est faux d’écrire qu’il « n’avait rien prescrit quand il était en forme » ce dont sa femme et son neveu peuvent témoigner. Vincent ne souhaitait pas être maintenu dans ce triste état même s’ il n’avait pas rempli ses directives anticipées. Et il est anormal que les parents puissent être des décideurs placés au dessus de son épouse car on ne choisi pas ses parents alors qu’on choisit son conjoint. La loi doit donc changer sur ce point. 
Enfin ces parents si croyants, mais si maltraitants, puisque l’acharnement thérapeutique a clairement été reconnu par plusieurs équipes médicales, devraient à présent se réjouir qu’il aille au paradis compte tenu des longues épreuves qu’il a subies. Mais au lieu de cela ils persévèrent dans leur démarche pathologique en accusant le médecin d’assassinat, ce qui est délirant et génère une autopsie totalement inutile qui prolonge encore la souffrance des proches. 
Bien à vous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès