• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Taverne Taverne 12 juillet 14:07

@astus

Absolument, l’auteur abuse également quand il écrit que Vincent Lambert « n’avait rien prescrit », car il n’y avait alors aucune exigence légale de prescription par écrit.

Ne pas avoir couché par écrit ses volontés ne veut pas dire que la personne ne s’est pas exprimée du tout. Or, Monsieur Lambert avait exprimé certaines choses par des mots et par des comportements dans son travail d’infirmier et auprès de ses proches.

Même si on met de côté la loi récente, il ne pèse sur le médecin aucune obligation de résultats (seulement une obligation de moyens). Par ailleurs la Cour de cassation a dit il y a quelques mois (de mémoire...) que la famille n’a aucun droit reconnu pour imposer aux médecins d’administrer de soins. Elle ne peut pas forcer la main du médecin. A plus forte raison, il est absurde d’exiger que le médecin s’engage dans un bras de fer avec Dieu. Ce genre de fantasme ne vaut pour le Docteur House.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès