• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


baldis30 19 juillet 14:40

@Loatse

bonsoir, 
 Je prolonge votre intervention sur un point : reboisement en résineux...
On a voulu du vert alors on a laissé faire le pin d’Alep, notamment dans le midi ... comme combustible c’est une réussite, réussite pas tellement appréciée de la protection civile ni des pompiers.
Les enfants d’agriculteurs sont allés à la ville, pour penser conserver les héritages et voire en tirer un petit revenu ils ont planté du bois de mine, beaucoup de douglas, y compris dans les plus petites parcelles ( boisement timbre-poste) .  L’emm.... majeur c’est que les mines ont fermé et bien entendu les galeries ne sont plus entretenues ... et les bois sans valeur ... mais ils sont verts ... donc à protéger ( hum, hum, hum ) ! J’ai écrit ici sur cette forme de sécheresse anthropique par sur-boisement celle exemplaire du bassin de la Dore. ( outre que cela est devenu, en partie par ce fait, un désert humain ... plus de place pour les agriculteurs ....)
 Si on veut faire du reboisement de résineux une seule espèce ( mis à part le problème des Landes) est à mettre en œuvre pour avoir une utilité industrielle réelle et majeure : le pin sylvestre seul apte à la réalisation du lamellé-collé ... Avec une particularité en Corse, en raison du climat : le pin laricio.
Pour les feuillus dont le cycle est bien plus long, l’éventail est plus large en raison des utilisations diverses (sauf délire charpentier ... voir plutôt lamellé-collé ...) !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès