• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


BERNARD BERNARD 13 août 15:58

@moderatus

voici le texte avec tous mes remerciements, il manque photo en noire :

Le respect des lois semble le meilleur atout, afin d’avoir des échanges en réelle liberté égale. Dans notre pays, les efforts sont faits chaque jour pour arriver à l’égalité hommes femmes. La loi sur la Burqa prison venue de pays où la femme semble déconsidérée. De quel droit L’O.NU. viendrait imposer ce que la France veut pour les respect des femmes et de sa population ? Cette loi est faite pour protéger la femme, sa liberté, le vivre ensemble, non une mesure liberticide ou discriminatoire comme l’Islam rigoriste tente de la présenter nous observant les manœuvres islamistes qui tentent de contourner cette loi et d’autres et aussi des pratiques culturelles de notre pays. Une loi ne vaut que par son application, sinon c’est la porte ouverte à tous les excès possibles.

Les faits auxquels certaines régions de l’hexagone ne sont pas des faits divers. Le départ de ce qui semble une opération pour imposer sans aucun droit par manipulations le droit des femmes. Au départ de Grenoble, à présent touche peu à peu toute l’Europe. Raisons aussi motivées qu’orientées sur un phénomène à divers facettes. Aussi difficile à comprendre pour un non-voyant qu’un kaléidoscope, autant c’est obscur et inadmissible. La principale motivation qui semble s’imposer, ressemble à une violation des droits de chaque pays en Europe. La volonté par la force d’imposer la religion de celles qui la véhicule. Zeinab, jeune Beyrouthine, voilée, assume sa féminité et son indépendance, circule en scooter rose et défie les normes les plus traditionnelles. Dans la mesure où les normes soient des traditions, en ces pays pourquoi tenter de les imposer en Europe qui ne les veut pas ? Cela à divers titres, mais avant tout pour le respect de la femme et la sécurité du territoirte.

Le voile intégral, s’image par la burqa et le niqab, or ils sont interdits dans les lieux publics en France depuis la loi du 11 octobre 2010. La burqa couvre totalement tête et corps. Une grille de tissu dissimule les yeux. Il s’avère la représentation du symbole des talibans en Afghanistan qui l’impose. Le niqab est aussi un voile intégral complété par une étoffe. Contrairement à la burqa, il laisse apparaître une fente pour les yeux. Utilisation contrainte et en plein essor répandu par l’influence de l’islam wahhabite. Ce qui démontre à priori la fusion avec Al-Qaïda et l’Etat Islamique Daesh. Ce sont de tels organismes qui financent ces contraintes à l’encontre des lois en occident. 

Ces tenues interdites en France, ces tenues islamiques sont récusées explicitement dans le texte de 2010. Ainsi, d’après la loi, nul ne peut, dans l’espace public, porter une tenue visant à dissimuler son visage. Sur l’ensemble des territoires de la France.

Le Conseil constitutionnel, a entériné cette loi en octobre 2010. Les Sages ont estimé que « les femmes dissimulant leurs visages, volontairement ou non, se trouvent dans une situation d’exclusion d’infériorité manifestement incompatibles avec les principes constitutionnels de la liberté et d’égalité. La Cour européenne des droits de l’Homme, en 2014 confirme ces positions.

La Cour européenne va au-delà, et prévoit 150 euros d’amende. Depuis plus de 1500 verbalisations ont été dressés. De très nombreuses villes en France et Europe ont interdit le port du burkini. De la compréhension et un certain respect des lois. Source La journaliste Zineb El Rhazoui, « Femme la plus protégée de France 24h/24 a révélé qui était derrière l’affaire du #burkini à la piscine de Grenoble. On apprend qu’il s’agissait de militantes islamistes appartenant au courant des Frères Musulmans et non de »simples mamans". Il faut toujours rétablir la vérité. Burqa et burkini : se doit-on d’accéder à la tolérance factice ? Des échanges tendus entre des usagers et des membres de l’association « Alliance citoyenne » à la piscine municipale Jean Bron à Grenoble. Ces tensions viennent rappeler que le burkini n’est pas un simple costume religieux folklorique. Il affirme la volonté d’imposer un projet total et hégémonique, avide de contrôler des aspects de la vie privée ou publique. En quelques temps, Grenoble, et d’autres villes et pays sont le théâtre d’une campagne de pression et de désinformation de la part d’une association partageant l’idéologie des Frères Musulmans. A diverses reprises, des groupes de femmes sont entrés en piscine municipale pour s’y baigner en burkini, au mépris du règlement intérieur et au mépris évident d’un certain art de vivre de l’Occident où elles ont choisi d’habiter, et de braver plusieurs des principes fondamentaux de la République. Puis des lois en autres pays.

Source : Zineb El Rhazoui  : Ce qui se cache derrière des bons sentiments et de la défense des droits n’est qu’une démonstration de force de l’islamisme. Zineb El Rhazoui le dénonce, le prouve, soulignant les collusions entre l’association « Alliance Citoyenne » à l’origine de divers coups de force. Les Frères Musulmans, et toute une sphère islamiste qui préfère condamner les victimes des attentats djihadistes que leurs auteurs : le slogan « n’oubliez pas que c’est Charlie qui a dégainé le premier  » est infâme, comme si blesser l’ego surdimensionné de certains ou froisser leurs tabous personnels était du même ordre qu’assassiner.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès