• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Nicole Cheverney Nicole Cheverney 12 août 18:52

@ capobianco

Bonsoir, critiquer l’UE et demander à en sortir ne veut pas dire dédouaner le patronat français, le MEDEF et les banques. Si nous en sommes là, c’est bien parce que depuis Maastricht nous avons de moins en moins de contrôle intérieur, puisque les grandes décisions économiques et financières se jouent depuis l’extérieur. Alors il s’agit de se projeter dans les années qui viennent, le jour où notre pays sortira de l’UE, nous aurons à nouveau les coudées franches pour renationaliser le banques, légiférer en ce qui concerne les circuits des capitaux, abroger la loi Pompidou-Rothchild de 1973, que l’on n’évoque jamais bien sûr et particulièrement toxique, qui a permet à l’économie de se financiariser et aux banques d’instaurer de manière totalement arbitraire et illégale la dette. Je rappelle qu’avec l’UE, les banques centrales comme la Banque de France ne peuvent plus prêter aux Etats et donc les Etats s’endettent auprès des banques privées.

Bref, pour résumer l’UE c’est le système bancaire mondial poussé à l’extrême. C’est surtout cela l’UE, le coeur de l’UE, sa raison d’être.

Tout le reste c’est du blabla et la majorité des traités sont les cache-sexes de ce système pourri.

L’UE c’est la face hideuse du capitalisme à l’échelle européenne. Et ce système est tellement pourri qu’il tombera, bien sûr et comme le dit Jacques Sapir, économiste ce seront les premiers pays européens qui sortiront de l’UE qui sauveront leurs meubles, quant aux autres, hélas...

Je ne comprends pas qu’un homme que je suppose de gauche, comme vous ne puissiez vous mettre à la portée de ce simple raisonnement. L’UE est un montage financier, rien d’autre. Il est idéologiquement vérolé.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès