• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Meursault Meursault 12 août 14:38

@titi

L’influence de l’« état profond » s’exerce sur le gouvernement des États-Unis à travers un milieu confidentiel et restreint. Ce n’est pas une institution formelle, ni une équipe secrète, mais un cercle de contacts de haut niveau, souvent personnels, où le pouvoir politique est susceptible d’être dirigé par des gens très richeset très puissants. Le résultat de leur influence, à travers le milieu de l’état profond est la « politique profonde », c’est-à-dire l’ensemble des pratiques et des dispositions politiques, intentionnelles ou non, qui sont habituellement refoulées dans le discours public plus qu’elles ne sont admises, comme des événements mal expliqués, tels que l’assassinat du Président Kennedy, le Watergate ou le 11 septembre.

Il ne s’agit pas d’un concept conspirationniste, mais une autre façon de désigner les bureaucraties permanentes militaires, du renseignement et de la diplomatie de n’importe quelle nation, les Etats-Unis comme les autres : si les Présidents, leurs ministres et les conseillers changent (ce que les étsuniens appellent « fonctionnaires »), les diplomates, les gouverneurs, les chefs du renseignement et les officiers de l’armée restent.restent

Les Etats-Unis - parangon des démocraties libérales occidentales – censés garantir les libertés publiques fondamentales, et censés être dotés de contre-pouvoirs efficaces, d’une presse pluraliste et d’un état de droit authentique, ont été peu à peu minés et dévoyés par l’état profond américain.

Comme l’a déclaré Erdogan :

Le premier ministre Erdoğan (qui est tout sauf un crétin) a déclaré  : « Every state has its own deep state ; it is like a virus ; it reappears when conditions are suitable. We continue fighting these structures. We cannot of course argue that we have completely eliminated and destroyed it because as a politician, I do not believe that any state in the world has been able to do this completely. » (Chaque état a son propre état profond ; c’est comme un virus ; il réapparaît lorsque les conditions sont favorables. Nous continuons la lutte contre ces structures. Nous ne pouvons pas bien sûr prétendre que nous l’avons complètement éliminé et détruit parce qu’en tant que politicien, je ne crois pas qu’un état dans le monde ait été capable de le faire complètement). Cf Markar Esayan, « What is deep state ».


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès